dimanche 8 novembre 2009

Fan Art : Rahan (Pif Gadget a 40 ans)

Pif Gadget est né il y a quarante ans, en 1969. Je fais partie de cette génération qui a grandi avec ses héros. Et j'ai longtemps cru que Teddy Ted, Docteur Justice, Rahan ou Corto Maltese avaient vraiment existé. Mon modeste hommage à mon personnage préféré... en attendant d'en poster d'autres quand je serai assez satisafait du résultat, ce qui est loin d'être le cas... Je re-travaille Corto pour la 312ème fois...

9 commentaires:

Charles DA COSTA a dit…

Très bel hommage mon ami!et que de souvenirs... merci!

richard a dit…

Des caricatures magnifiques ici!
C'est la premiere fois que j'ai rencontre tes dessins.
Bien sure je revisiterai le blog,
merci pour visiter le mien.

justin a dit…

salut christophe.
bien vu tes deux dernieres caricatures(trés bonne idée).
merci pour les blogs de marilo et lorette.
la caricature de brigitte fontaine me fait peur d'ailleurs comme le personnage mais rien a dire sur ta composition (fidéle au modéle) et merci pour tes commentaires.
au fait pour la caricature de nadalix j'ai eu la meme reflexion de la part de remi

Obi. a dit…

Salut Bodard !

Faut être un sacré farfelu pour caricaturer des personnages de BD ! :o))
Je ne connaissais pas ce concept, je crois même ne l'avoir jamais vu avant...
Ton Corto Maltese me fait très rire.

Finalement, ce concept est génial, tu devrais sans doute le renouveler plus souvent.

Kenavo camarade. ;o)

Grand a dit…

Voilà un exercice original et inattendu que de caricaturer des tronches de perso de BD comme s'il s'agissait de guss bien réel, le tout en concervant le style graphique de son auteur...(idée intéressante à creuser) Bravo mon poto!!!

Francky a dit…

héhé, excellent ! L'idée de caricaturer des personnage Bd prouve à quel point ces derniers prennent vie à nos yeux, superbe ! J'ai eu la chance de rencontrer Cheret lors d'une dédicace, un personnage d'une gentillesse extra avec une dextérité à croquer son fils des âges farouches impressionnante. Un grand merci à vous de me remémorer cet instant.

BODARD a dit…

DA COSTA : oui, mon fils des âges farouches nantais.

RICHARD : you're welcome ! A bientôt!

JUSTIN : je crois bien qu'il a la tête de l'innocent à qui l'on fait goûter de la potion, tu sais celui avec les manches trop grandes, là...

GRAND : merci, mon Denis, mais c'est tout-à-fait ce que je fais : je creuse, je creuse !!!

OBI. : salut à toi, farfelu ou... fracassé, tu peux le dire. Mais je pense que le concept existe, on'invente jamais rien... en tout cas, ça m'amuse beaucoup, et surtout ça me fait travailler différentes techniques. Pour Corto, moi, comme il ne me faidsait pas rire du tout, je l'ai enlevé pour le retravailler, y'a des beaux gosses comme ça qu'on arrive pas à "croquer" de manière satisafaisante du premier coup... ;O)

Obi. a dit…

Oh mon Bodard... quelle jolie réplique lorsque tu t'adresses à moi ! :o))

BODARD a dit…

FRANCKY : oui, c'est exactement ça, à un moment donné ces personnages "prennent vie", "prennent chair", et je me souviens avoir été bouleversé par l'épisode intitulé "La Mort de Rahan", je l'ai lu et relu sans parvenir à y croire, et avec un vrai sentiment de tristesse !

En ce qui concerne Chéret, je suis aussi un fan total, je conserve pieusement ses premiers dessins en couverture de Coeurs Vaillants. Le voir travailler en direct est effectivement un grand moment.

OBI. : il vous en prie.