vendredi 19 mars 2010

Charlie Chaplin 1 & 2


Un exercice amusant pour moi : caricaturer des portraits dessinés préexistants et déjà trés contrastés. Mes modèles de travail : un timbre tchécoslovaque et un logo de chez Hachette. Pour ces deux Chaplin, j'ai exagéré les yeux pour lui donner un air enfantin et innocent, le nez a été élargi mais le bas du visage est inchangé. Il existe aussi des affiches représentant le portrait de Chaplin en noir et blanc (La Ruée vers l'Or, le Dictateur etc.) : à suivre ?

8 commentaires:

Glen Batoca a dit…

Salut Bodard!
Bel hommage à ce grand génie de l'humour!
Félicitations

Poussinaute a dit…

J'apprécie beaucoup ce visage à peine dessiné, et ces grands yeux qui "bouffent" l'espace.
Les deux caricatures sont complémentaires, très bel hommage en effet !

Grand a dit…

Superbes "caricatures pochoirs", je reste sans voix (ouais, elle est facile).
Un hommage plein de tendresse qui reflète bien le personnage, bravo mon Christophe!!!

Guillaume Néel a dit…

Je vote pour à 300 contre 1.
Ce travail de la caricature "autrement" et une recherche constante chez moi et voir cette recherche chez le autres me réjouit grandement.
Ce travail tout en contraste dur mais témoignant d'une grande sensibilité sont extraordinaire.
Le premier à un dynamisme incroyable, et on devine par ce qui n'apparait pas, le reste du corps de ce sacré clochard.
Le second transcrit énormément de tristesse dans son regard désabusé.
Du grand Art.
Mille Bravos.

zabuski a dit…

La suggestion en caricature, ça c'est intéressant ! Bonne continuation Christophe !
Et Chaplin mérite bien ton hommage...

marilo a dit…

Superbe travail! De la "VRAIE" caricature, pas du portrait-charge...Super bravo, Super Christophe!

Thierry a dit…

Si l'exercice est intéressant, le résultat, quant à lui, est superbe. Le fait d'être parti d'images presque schématiques (ou épurées) a sans doute contribué à la puissance de tes deux caricatures, mais tu es réellement parvenu à magnifier le personnage.
Vraiment très fort, Christophe !

BODARD a dit…

GLEN BATOCA > Merci pour ton commentaire (en français), Glen ! Je visite souvent ton blog.

POUSSINAUTE > Encore une fois touché par ta vision personnelle de mes caricatures. Merci.

DENIS GRAND > Je te souhaite de (re)trouver ta voix petit scarabée.

GUILLAUME NEEL > Ton enthousiasme communicatif m'incite encore une fois à continuer mes "essais", qui ne sont que les amusements d'un dessinateur du dimanche (je ne dessine pratiquement jamais en semaine...).

ZABUSKI > La suggestion en caricature, en peinture, en amour... Vive la suggestion !

MARILO > Voui. Nous en avons parlé quelquefois, et je pense comme toi que la caricature est plus révélatrice que méchante. Pour Chaplin, c'est son côté "enfant" (parfois sale gosse, d'ailleurs) ou innocent qui m'a toujours ému. Comme d'autre anti-héros d'ailleurs (Gaston Lagaffe, Mr Bean, Forrest Gump etc.)

THIERRY COQUELET > Oui, oui, c'est bien le contraste et le parti pris qui magnifient le personnage, plus que la technique en réalité. Bien vu et merci pour tes commentaires toujours encourageants et pertinents.