mardi 31 août 2010

Hommage à Laurent Fignon (1960-2010)

8 commentaires:

Guillaume Néel a dit…

Je me suis douté que tu lui rendrais hommage.
Une belle caricature souriante au regard jovial pour un coureur qui comme tout à chacun a perdu sa dernière course.
Il a marqué mon enfance avec notamment sa victoire main dans la main avec "le Blaireau", un autre grand coureur.

Jean-Marc Borot a dit…

Salut.
Comme Guillaume, j'ai aussi pensé que tu nous mettrais cette caricature de Fignon. Il est là tel que je m'en souviendrai : sourire moqueur, lunettes rondes, et le fameux bandeau Renault-Gitanes.
J'ai (beaucoup) les boules.
Saleté de crabe...

jmigruet a dit…

J'ai adoré ce coureur. Que de bons moments passés a 20 cm du téléviseur a sauter sur place. A l'occasion d'une cyclosportive qu'il organisait, j'ai eu la chance de discuter avec lui. Comme consultant je le trouvais très dur mais il avait souvent raison. Je trouve qu'il a toujours parlé clairement et intelligemment de sa maladie, ce qui ne doit pas être facile.
Petit rappel à Guillaume, main dans la main avec le Blaireau c'est Lemond (coup de com monté par Tapie)
Il était quand même fort ce Fignon, réussir a interesser Jean-Marc au vélo, chapeau.

Guillaume Néel a dit…

Merci à Jmi pour la précision.
J'avais 5 ans à cette époque et ma sale caboche n'a pas retenu les bons protagonistes.
C'est dommage que ce ne le fusse pas d'ailleurs.

BODARD a dit…

GUILLAUME > Il avait ce sourire et ce regard moqueur de titi parisien sans peur, débarquant au milieu des anciens avec toute la fougue de son âge. Sinon, je ne connais pas ce Toutunchacun dont tu parles et qui aurait perdu sa dernière course, dis-tu ?

JEAN-MARC > oui, culte, le bandeau, tout autant que le maillot à damiers Peugeot !

JEAN-MICHEL GRUET > Les grands champions avec qui j'ai discuté, et Mangeas, m'ont tous beaucoup appris en ce qui concerne la modestie et l'humilité. C'est une qualité propre aux cyclistes, je crois. Quant à Jean-Marc, je peux t'assurer qu'en vélo il en connaît un rayon.

Grand a dit…

Même si je n'peux pas encadrer le monde du cyclisme, ce gars-là faisait quand même partie des rares que j'connaissais de visu...
Et cette caricature représente vraiment bien l'image (déformé) que j'ai en souvenir.
Bravo mon poto!

BODARD a dit…

DENIS GRAND > Merci d'avoir mis ton grain de selle dans ces commentaires malgré tout...

Elisabeth a dit…

Bonjour Christophe
super hommage,que vous rendez a ce
Monsieur.Je ne suis pas sports, mais je regarde de très loin,les grands,sportifs
Je vous embrasse