dimanche 5 décembre 2010

Edgar Allan Poe

lire la nouvelle Le Chat Noir / to read the short story The Black Cat

22 commentaires:

AMBre a dit…

Très fort, très très fort !
Bravo.

Grand a dit…

Popopopo...quel regard (et quelle bath mimique), il est top ton Edgar!!

MaPY a dit…

Perdu dans ses pensées d'écrivain ou perdu tout court ?
Peu importe, ton portrait préserve l'émotion. Bravo.

marilo a dit…

Moi, j'aime bien le noeud de cravate!

Thierry a dit…

Ce visage est une inépuisable source d'inspiration. Est-ce dû à la personnalité du modèle, à son physique asymétrique, à cette extraordinaire photographie qu'on connaît de lui ?... Quoi qu'il en soit tu explores ici une facette en creux du personnage dont le regard désabusé est la porte d'entrée, et ce qui me séduit beaucoup, c'est la densité des contrastes grâce auxquels tu l'exprimes. C'est un visage aux lignes accidentées, presque torturées, se succèdant en un rythme syncopé (sitôt dessinées, hop !, elles changent de direction). C'est une caricature forte et émouvante.

Rodney Pike (rwpike) a dit…

Nice work Bodard!

Voodoo 34 a dit…

Je suis toujours autant admiratif de découvrir avec quelle justesse vous déformez vos modèles au point de les rendre presque plus vrais que nature.

Guillaume Néel a dit…

Et une claque, Une.
Merci Christophe, ça ravigote.
Tout est bon !!

Francky a dit…

Comme dit Guillaume Neel, Une petite claque de ce temps là, ça réchauffe. Superbe contraste et quel regard ! Chapeau l'artiste.

carlos a dit…

Énorme, autant pour le dessin que pour le choix du noir et blanc parfaitement maitrisé!

BODARD a dit…

AMBRE> Merci, AMBre. Le fait que j'aime beaucoup (et c'est peu de le dire) le p'tit père Poe doit jouer sur ma concentration et sur le résultat...

DENIS GRAND > Venant du spécialiste du manque de Poe, j'suis touché.

MaPY > La photo d'origine est effectivement étonnante et pleine d'émotion.

THIERRY > Le célèbre daguerreotype a effectivement inspiré des dizaines de dessinateurs, peintres, caricaturistes ; il dégage une vraie puissance et un vrai mystère. Où Poe regarde-t-il ? Fait-il une grimace ? La moue ?

Oui : comme les thèmes et scénarios de ses histoires "extraordinaires", le trait dont tu parles est volontairement cassé, oblique, surprenant et l'ambiance générale noireet contrastée.

Merci de ton regard si éclairé et éclairant.

BODARD a dit…

RODNEY PIKE Thanks Rodney. Is it ?

VOODOO 34 > C'est certainement l'un des plus beaux compliments que l'on puisse faire à un caricaturiste. Le fameux paradoxe de la caricature.

GUILLAUME ET FRANCKY > Loin de moi l'idée de vous souffleter, les garçons. C'est juste du crayon et du papier, eh.

CARLOS > Merci, Charles. Je ne sais s'il est parfaitement maîtrisé, ce noir et blanc, mais je suis plus à l'aise avec un crayon qu'avec l'aquarelle, c'est sûr !

666 a dit…

Très belle caricature. Je ne pourrais égaler - au niveau de la description du perso, de sa physionomie - l'analyse géniallisime de Thierry.
Toutefois, je trouve que tu as très bien restitué ce personnage torturé, hors norme, unique, talentueux, brillant, son regard sans concession, sombre, noir, qui fait écho à ses traits qui eux-mêmes font écho à sa personnalité, son œuvre.
Un de mes auteurs préférés.

Pierre a dit…

Je ne connais pas le personnage. Mais je peux au moins dire que j'aprrecie la qualité du dessin. Sa finesse et le rendu de l'expression. Ca m'impressionne toujours la capacité à dessiner l'expression.

Emma a dit…

Encore du noir et blanc et pourtant totalement différent des précédents.Comment fait tu pour te diversifier autant?
A chaque portrait , tu extrait l'essence de ton sujet et soudain , il est là, toute en finesse, avec sa propre personnalité. Venir admirer ta galerie, c'est découvrir tout un monde de contrastes.

BODARD a dit…

666 > Ton commentaire me touche beaucoup aussi. Tu as bien compris que je voulais aussi restituer par ce contraste "forcé" l'ambiance noire de ses oeuvres. Un de mes auteurs préférés aussi : sa nouvelle Le puits et le pendule est extraordinaire.

PIERRE > Je ne sais si l'expression de Poe sur cette photo est la méfiance, l'agacement, l'étonnement... En tout cas, elle est fascinante et atypique.

EMMA > Quel beau et encourageant compliment tu me livres là ! Merci beaucoup.

Ma Semaine En Image a dit…

J'aime beaucoup le style. Les cheveux et la veste presque en "à plat" met bien en valeur le visage. Du coup ça rend bien l'ambiance des romans.

Je vois ici (et ailleurs) que tous les jeux de mots ont été fait à partir du nom de famille de ce pauvre homme, alors je n'en rajoute Poe...

BODARD a dit…

MSEI > Merci pour ton oeil avisé qui m'encourage à faire un autre essai dans ce même "style". Quant aux jeux de mots, merci pour lui (et chat-Poe) de ne pas en rajouter, ceci dit sans tourner autour du Poe.

Mike Eppe a dit…

Très bon !!
Très fini!

BODARD a dit…

MIKE EPPE > Merci Mike ! Cette impression de "fini" est certainement dûe au fait que j'ai "fignolé" un peu, il est vrai...

galien a dit…

Très bel hommage à Poe, au visage obsédant. Obsédants comme ses écrits, véritable source d'inspiration de jour comme de nuit...
Et d'ailleurs on peut compter Lovecraft comme fan de Poe , qu'il cite souvent.

Bref tout ça pour dire que cette interprétation est vraiment magnifique.

BODARD a dit…

GALIEN > Que de compliments, je suis touché et encouragé par ton commentaire. Lovecraft fait patrie de ma liste et je le posterai dans cette série "Les Maîtres du Fantastique".