vendredi 2 septembre 2011

Nicolas Gogol suite

crayon aquarelle / watercolour pencil
Nicolas retrouve son nez aprés 3 jours. Combien de jours l'assesseur Kovaliov l'avait-il perdu ?

8 commentaires:

john a dit…

Great work on these monsters.....

Emma a dit…

on peut dire qu'il était une âme tourmentée....une caricature qui en est le reflet.
bravo!:)

Guillaume Néel a dit…

Je jette un oeil (même les deux) sur ton Gogol. Je délie ma langue et ouvre grand ma bouche pour t'exprimer toutes les qualités que contient ta version d'un des maîtres du fantastique. Je tends l'oreille pour connaître la réponse à ton énigme, car à vue de nez, je ne l'aurais pas trouvé.

BODARD a dit…

JOHN > Merci beaucoup, to be followed...

EMMA > Oui, et je dirais même plus : trés tourmentée ! Mystique, dépressif, hypocondriaque... Mais Dostoïevsky aurait dit de lui : Nous sommes tous sortis du Manteau de Gogol. Une belle reconnaissance.

GUILLAUME > Treize jours pour voir la naissance de son nouveau nez si mes comptes sont bons.

Thierry a dit…

Celui-là est déjà dans mes petits papiers, quelque part (il faudra que je le reprenne un de ces quatre), mais ta version est magnifique, cher Christophe. Même si son expression est ici moins sereine que sur le portrait dont tu t'es inspiré, je la trouve beaucoup plus vraisemblable. Le père du célèbre moteur de recherches méritait bien cet hommage (héhé !).

BOD' a dit…

THIERRY > Oui, merci Thierry, il s'agit bien d'une "interprétation", comme toutes les caricatures, du reste. Je n'imagine pas Nicolas Gogol serein comme sur la photo. Il n'y a qu'à lire sa biographie pour se rendre compte que le garçon était plutôt perturbé ! Et puis je me méfie des photos officielles, tout comme des tableaux officiels des rois, qui enjolivaient sans vergogne bien avant Photoshop ! J'ai hâte de voir ton "interprétation" à toi !

Elisabeth a dit…

Je l'aimais bien sans son nez... ;)

BOD' a dit…

ELISABETH > j'ai mis un nez en plus néanmoins...