dimanche 3 novembre 2013

GRANDS ECRIVAINS #3 : Franz Kafka

crayon / pencil

Bonus : je vous invite à (ré)écouter l'émission de France-Inter sur Kafka en cliquant ici, quarant-six minutes pour (re)découvrir son univers irrationnel et angoissant... qui ressemble tellement à notre monde d'aujourd'hui !

5 commentaires:

Joe SKULL a dit…

je trouve que tes dernières caricatures dépotent grave. j'aimais déjà celles d'avant mais je sens un changement qui , perso, me plait

BOD a dit…

JOE > Merci Joe. Il se trouve que je reprends le crayon après plusieurs mois sans dessiner. Et je le reprends avec plaisir, sans contrainte, et l'esprit libre après une année professionnelle "agitée". Je dessine depuis septembre des personnages que j'aime beaucoup (peintres, écrivains...) et je m'amuse à dessiner vite. Des "quick sketches", des entraînements. C'est peut-être cette nouvelle "orientation" que tu a perçue à travers mes nouveaux dessins. Tu as l'oeil !

♥AMBre a dit…

Complètement d'accord avec Joe, je remarque aussi la volonté de changement sur des personnages déjà dessinés par toi auparavant.
Continue !

galien a dit…

Oui cette pause t'aura fait du bien, même si c'est difficile de la prendre, et d'en sortir.
C'est avec grand plaisir que l'on découvre ces dessins, d'une finesse nouvelle, et on sent ton plaisir dans ce coup de crayon, une certaine détente aussi.

666 a dit…

Ton Franz Kafka est juste envoutant. Comme le sont ses œuvres. Sombre(s) mais tellement clairvoyant.
Ce que l'on retrouve dans ta caricature par le brillant jeu d'ombres et de lumière sur son visage. Un côté en pleine lumière car il est tellement d'actualité et un côté dans l'ombre. Ce côté "obscur", noir en lui qui transparaît dans ses œuvres.
J'aime ce regard triste et mélancolique et en même temps si "éclairé". J'aime l'ensemble de son visage - oreilles comprises qui lui donnent un je ne sais quoi d'un faune. M'évoquent je ne sais pas pourquoi le génialissime film "Le Labyrinthe de Pan".
Ton Kafka - que j'adore - est un chef d’œuvre.