vendredi 15 novembre 2013

GRANDS ECRIVAINS #6 : George Sand

crayon / pencil
caricature dédicacée à 666

Bonus : 47 secondes de sérénité dans le jardin de George Sand en cliquant ici

4 commentaires:

♥AMBre a dit…

J'ai adoré la trop courte séquence avec cette ambiance, le chant des oiseaux, la sérénité... et l'ombre de Sand qui plane...
Bravo pour cette série d'écrivains qui nous rapproche des oeuvres lues, oubliées depuis, et tant d'autres inconnues...
Le temps, le manque de temps... mais ce plongeon dans le passé réanime la mémoire, merci.

galien a dit…

Oui très belle séquence. ça fait un bien fou...
Comme le souligne AMBre, très belle brochette de caricatures sur les écrivains ! ça donne envie de s'y mettre. Faut juste ralentir le temps...
Et merci pour les dolmens !

BOD a dit…

AMBre et GALIEN > Vous parlez tous les deux de temps et c'est vrai que notre société ne laisse plus le temps... de lire, de rêver, de se promener, d'écouter. Depuis longtemps déjà je pensais prendre "le temps" de dessiner ces écrivains que j'aime. Voilà qui est fait. Même si ce sont de "croquis rapides" (entre 15 et 40 mn), cela me fait aussi des exercices.

666 a dit…

Merci pour la dédicace. Je suis très honorée. Très touchée.

Ravie de découvrir une femme parmi le club très fermé des grands écrivains et quelle femme.
George Sand. Libre. Humaniste. Intellectuelle. Muse. Mais aussi décriée. Jalousée. Enviée. Parce que dérangeante, anticonformiste. Brillante.

J'aime ce portrait qui me fait penser à ceux de Chateaubriand les cheveux au vent. Ici, avec ce mouvement dans ses cheveux rassemblés en queue de cheval, dans le col de sa robe, dans son foulard. Cette sensation de liberté et de pied de nez aux convenances.
Un regard interrogateur. Dubitatif avec ce froncement de sourcil.
Un regard franc, direct.
Des traits sévères.
Un visage qui me fait penser à un mixe entre une poire et "Sibor et Bora".